Mon travail sur le Projet de Loi de Finances 2020

✍️ Début de mon travail parlementaire sur le Projet de Loi de Finances 2020 : pour une baisse massive et inédite des impôts !

🏦 En tant que rapporteur spéciale au budget des transports à la Commission des Finances, j’ai ouvert aujourd’hui aux côtés de mes collègues, les travaux sur le Projet de Loi de Finances 2020 en auditionnant les Ministres Bruno Le Maire et Gerald Darmanin.

                                        

➡️ Le Projet de Loi de Finances vise à établir le budget de la France pour l’année suivante. Il prend la forme d’un document unique qui rassemble l’ensemble des recettes et des dépenses de l’État pour l’année à venir.

Le budget présenté aujourd’hui face aux parlementaires correspond parfaitement aux enjeux de notre territoire, aux besoins quotidiens des Français :

➡️ Baisse de 5 milliards d’euros de l’impôt sur le revenu pour les classes moyennes et petites retraites : 16,9 millions de foyers fiscaux connaîtront une diminution de leur impôt sur le revenu pour un montant de gain moyen de 300 euros.

 

Quelques exemples : 

Un célibataire déclarant un revenu mensuel imposable de 1900 euros bénéficiera d’un gain de 366 euros annuel après la réforme.

Un couple de retraités de plus de 65 ans déclarant un revenu mensuel imposable de 3 600 euros bénéficiera d’un gain de 497 euros annuel après la réforme. 

➡️ Suppression intégrale de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages : cette réforme constitue la plus grande baisse d’impôt de ces dernières décennies. Elle bénéficiera au total de 24,4 millions de foyers pour un gain moyen de 723 euros.

➡️ Revalorisation de la prime d’activité : Créée au 1er janvier 2016, la prime d’activité est une prestation qui vient compléter les revenus des travailleurs modestes afin d’encourager l’activité. Plus de 4,1 millions de foyers en bénéficient chaque mois. Cette prime a connu deux revalorisations : une exceptionnelle de 20 euros et une de 90 euros du montant maximal du bonus, décidées dans le cadre des mesures d’urgence économiques et sociales prises par le Président de la République.

➡️ Exonération des heures supplémentaires : Au premier semestre 2019, 7,2 millions de salariés du secteur privé ont effectué 475 millions d’heures supplémentaires, leur permettant de bénéficier d’un gain de pouvoir d’achat supplémentaire équivalent à 835 millions d’euros. Grâce à cette mesure, un salarié rémunéré 1500 euros net et effectuant 109 heures supplémentaires, devrait bénéficier d’un gain de pouvoir d’achat d’environ 455 euros sur l’année.

➡️ Les entreprises verront leurs prélèvements baisser de près de 1 milliard d’euros, notamment grâce à la baisse de l’impôt sur les sociétés de 33 à 28% pour toutes les entreprises en 2022 conformément aux engagements de campagne d’Emmanuel Macron

➡️ Améliorer concrètement les déplacements au quotidien, pour tous et dans tous les territoires : Conformément aux engagements de la Loi Mobilités, un montant inédit sera alloué aux infrastructures des transports : 2982 millions d’euros contre 1856 en 2012 ! Cet investissement privilégiera les transports de la vie quotidienne ainsi que la recherche d’une meilleure efficacité des transports déjà existants. C’est grâce à ce budget que le premier coup de pelleteuse pour la RN2 sera donné !

Ce Projet de Loi de Finances est celui de la baisse significative des impôts pour tous un soutien renforcé aux citoyens dans la fragilité, et un budget pour l’écologie dans notre société renforcé. 

Sur l’ensemble du quinquennat, la baisse d’impôts est massive : 40 milliards d’euros d’impôts en moins pour les Français et les entreprises ! 

En tant que membre de la Commission des Finances, je continuerai à travailler avec mes collègues et avec le Gouvernement pour que nous continuions à présenter un projet de budget juste, durable et en faveur des Français !




Entrez votre recherche