L’insertion par les métiers du vivant

Avec Brigitte Klinkert pour échanger sur le développement de l’insertion par les métiers du vivant, notamment forestiers

Par les métiers par exemple de l’agroforesterie, nos forêts et terres agricoles sont des vraies vecteurs d’inclusions pour des personnes éloignées de l’emploi, qui peuvent participer à sa préservation et sa protection.

Je remercie la Ministre pour ces échanges de qualité et me tiens à ses côtés pour continuer le travail !

Pour plus de renseignements : https://lemarche.inclusion.beta.gouv.fr/fr/

Entrez votre recherche